cette année-là…

Cette année-là, le printemps vint comme une fête. Il commença au ras du sol par une petite brise tiède qui se mit à flairer les buissons et à courir en boule à travers la garrigue.

Charles Bertin, Le voyage d’hiver

Auteur : marieanne.dethier

Je vais, je viens. Dans mon petit jardin. Dans ma banlieue, de terrils ou de Meuse. Les yeux au ciel, les yeux au sol.