Maintenant, tout est prêt. Cependant, la mauvaise saison est loin d’être vaincue:

« Pourquoi le printemps n’arrive-t-il pas? » dit le merle, qui chantait depuis plusieurs semaines dans l’espoir d’attirer l’attention des brises du sud.

Le hêtre, toutes ses feuilles roulées dans leurs gaines, droit, immobile, ne répond même pas.

« Pourquoi le printemps n’arrive-t-il pas? » crie la grive.
Elle aussi, depuis bien des jours, tâchait de se convaincre, et de convaincre autrui de l’arrivée de la belle saison.
Pas l’ombre d’un printemps! La pluie chassait du nord-ouest; les gros nuages, gris sur gris, se poursuivaient, si épais, qu’à leur couleur on ne pouvait même pas distinguer l’est de l’ouest! Pensez aux épaisseurs qu’il faut pour empêcher de fleurir les roses de l’aurore!
Marie Gevers, L’herbier légendaire (l’Euphorbe)

 

Auteur : marieanne.dethier

Je vais, je viens. Dans mon petit jardin. Dans ma banlieue, de terrils ou de Meuse. Les yeux au ciel, les yeux au sol.